SE DÉBARRASSER DES FOURMIS

Notre réseau de techniciens est expert dans l'élimination des fourmis chez les professionnels comme les particuliers. Devis gratuit et intervention rapide.

NOUS CONTACTER

Comment reconnaître la reine des fourmis ? La reine : le maillon fort ou faible d’une fourmilière ?

Aujourd’hui Soluty anti-nuisibles met à l’honneur l’individu phare chez les fourmis : la reine.

Comment reconnaître une reine : ses caractéristiques physiques

1/ la taille

Chez la plupart des espèces, la reine est de loin la plus grande et la plus grosse de toute la colonie formée essentiellement d’ouvrières, de nourrices et de soldats.

2/ la présence d’ailes

Un autre signe est la présence d’ailes au premier stade de leur vie - attention les mâles reproducteurs en possèdent également, ensemble ils forment un vol nuptial pour s’accoupler, on parle alors d’essaimage.

3/ les cicatrices

Dès que la princesse est fécondée, elle passe au statut de reine et perd ses ailes, on peut alors observer des petites cicatrices de chaque côté de son corps correspondant à l'attache de ses anciennes ailes.

Le rôle de la reine des fourmis

Devenue féconde, elle entame sa mission qui est de créer un colonie mettant au monde tout une équipe gérant les tâches du quotidien au sein de sa fourmilière.

Cachée dans son monde souterrain fait de galeries connectées et de chambres au fin fond de la fourmilière, certaines espèces peuvent pondre jusqu’à 100 œufs par jour et ce pendant 25 ans !!

Suivant l'espèce, une fourmilière peut être composée d’une seule reine, ce sont des fourmis monogynes, ou plusieurs reines nommées polygynes formant une super colonie constituées d’un maillage de fourmilières interconnecté .

La reine des fourmis : le maillon fort ou faible d’une fourmilière ?

Un reine après avoir créée et lancée sa colonie, n’aura en réalité que peu de contrôle sur celle-ci, sachant que ce sont les ouvrières qui s'occupent de nourrir et d’entretenir cette grande famille.

La reine pond toute sa vie. Dans le cas des espèces monogynes, la mort de la reine entraîne l’arrêt de la ponte et le déclin de la colonie entière. En effet, les ouvrières ne peuvent pas se reproduire et ont une espérance de vie de quelques mois.

Dans le cadre d’une désinsectisation, vous l’aurez donc compris, l’ennemie à abattre, c’est la reine !

Plus de reine(s), plus de fourmis !

En savoir plus