SE DÉBARRASSER DES GUEPES & FRELONS Nous contacter Notre société est experte dans l'élimination des guêpes et frelons chez les professionnels comme les particuliers. Devis gratuit et intervention rapide.

Tout savoir sur la guêpe parasitoïde

La guêpe parasitoïde est un hyménoptère (un ordre d’insectes regroupant les guêpes, les abeilles, les fourmis, les frelons présents sur tous les continents sauf en Antarctique).

On estime à ce jour qu’il existe 130 000 espèces. Le mode de prédation de la guêpe parasitoïde est particulier. 

Les larves ont besoin d’un hôte pour accomplir une partie du cycle de leur développement. La guêpe parasitoïde paralyse et pond ses œufs sur ou dans un autre insecte qui sera l’hôte de la larve. L’hôte est un élément vital au développement de la larve, car il va lui permettre de se développer et de passer du stade larvaire au stade adulte.

De manière générale, se sont des insectes inoffensifs pour l’homme. Elles ont une taille très marquée entre le thorax et l’abdomen. Les larves sont aveugles blanches et n’ont pas de pattes. La guêpe parasitoïde pond entre 400 et 600 œufs.

Les larves préservent leur habitat, à savoir leur hôte. Afin de les maintenir en vie le plus longtemps possible, les larves se nourrissent des tissus de réserve uniquement. Les organes vitaux sont ensuite attaqués, ce qui entraîne la mort de l’hôte.

La principale caractéristique de la guêpe parasitoïde est de parasiter d’autres insectes.

Ainsi, elle représente une réelle utilité dans le contrôle d’espèces nuisibles à notre écosystème et à l’agriculture. Différentes espèces sont introduites dans les serres. Ces guêpes étant de grandes prédatrices, elles participent donc efficacement à une lutte écologique de certaines espèces nuisibles pour nos cultures. 

Les parasitoïdes pondent leurs œufs dans des larves ou des individus arrivés au stade final de leur croissance, qui est l’hôte. A terme, cet hôte est tué par la guêpe parasitoïde.

La guêpe a développé différentes stratégies pour modifier voire supprimer le système immunitaire de l’hôte. La guêpe parasitoïde suit un cycle de vie complet en passant du stade d’œuf, de larve, de nymphe et d’adulte.

Parmi ces stratégies particulièrement efficaces, la guêpe injecte avec son œuf un venin qui affecte le fonctionnement du système immunitaire de l’hôte. D’autres espèces injectent des particules virales afin de modifier le système immunitaire de l’hôte.  

On considère qu’environ 10 000 espèces de guêpes parasitoïdes possèdent le virus symbiotique. Cette évolution vers le parasitisme est importante et fait l’objet de nombreuses études. L’étude des modifications et des évolutions des guêpes parasitoïdes est capitale car elle met en exergue leur biodiversité et nous aide à comprendre et à savoir utiliser leurs capacités parasitaires afin de lutter biologiquement contre les pestes agricoles, en contrôlant les populations de ravageurs de cultures. 

La particularité des guêpes parasitoïdes est de présenter de la polyembryonie (2 ou plusieurs embryons se retrouvent en un seul œuf, nous pouvons comparer cela aux vrais jumeaux chez les humains). 

Il existe deux stratégies de ponte d’oeufs pour les parasitoïdes :

  1. Les endoparasites : la guêpe pond ses œufs sur son hôte. Le parasite permet à l’hôte de continuer de se nourrir et de se développer.
  1. Les ectoparasites : la guêpe pond ses œufs sur son hôte, la femelle paralyse l’hôte afin d’empêcher son développement. Les larves peuvent alors bien se déployer sur l’hôte. Ce dernier ne peut pas bouger ni se débarrasser du parasite.

Parmi les types de guêpes parasitoïdes, nous trouvons :

  • Cotesia glomerata
  • Aphidius Colemani
  • Colesia congregata
  • Microplitis croceipes

N’hésitez pas à contacter notre entreprise de destruction des nids de guêpes pour un devis gratuit et des conseils.

Tout savoir sur les types de guêpes

En savoir plus sur les guêpes