SE DÉBARRASSER DES RATS & SOURIS
Nous contacter Notre société est experte en dératisation chez les professionnels comme les particuliers. Devis gratuit et intervention rapide.

La nouvelle législation pour la lutte chimique contre les rongeurs

Le terme anglophone « permanent baiting » est désormais interdit en France notamment pour les différentes matières actives anticoagulantes (brodifacoum, diféthialone, bromadiolone et difenacoum) et ceci quelle que soit la concentration.

Le permanent baiting est l’action de mettre en place des postes sécurisés avec des appâts  rodenticides (toxiques)  dans le but préventif sur de longue période pour surveiller – traiter ou éviter une nouvelle infestation de rongeurs. 

Désormais, quand il y a une problématique de rongeurs, il faut sortir « l’artillerie lourde » et rapidement.

Ce traitement curatif est désormais normalisé

Le législateur veut avec cette nouvelle réglementation éviter la résistance des rongeurs mais aussi limiter la dispersion des produits chimiques dans l’environnement. 

Les techniciens pourront vous expliquer les différents moyens préventif à privilégier. 

  • boucher les trous 
  • retirer les sources de nourriture 
  • l’emploi de deux méthodes alternatives à la chimie comme les pièges mécaniques de dernière génération 

Quel est donc ce nouveau protocole curatif chimique de la lutte contre les rongeurs ?

1/ Le diagnostic / analyse

Cette étape est primordiale afin de gérer au mieux la maîtrise des rongeurs en analysant tous les paramètres :

  • degré d’infestation 
  • récurrence
  • traces et dégâts sur site 

Ce diagnostic permettra de vous donner de précieux conseils 

  • étanchéité des bâtiments 
  • nettoyage hygiène 
  • emballages des aliments

2/ Le traitement chimique 

la mise en place des postes d’appâtage

Mise en place des rodenticides dans un poste d’appâtage sécurisés pour les souris

 Le jour J : le technicien devra vérifier les postes d’appâtage au bout de 2-3 jours pour la lutte contre les souris et de 5 à 7 jours pour les rats. 

Les objectifs sont de vérifier la consommation des rongeurs et donc l’efficacité du traitement par l’acceptation des rongeurs mais aussi l’évolution de la prestation

J + 35 jours : après avoir commencé la lutte chimique contre les rongeurs, il faudra faire le point pour évaluer cette lutte. Chercher des solutions alternatives à la chimie. 

Cette analyse doit nous mener à trois scénarios :

  • 1. si plus de présence de rongeur = traitement terminé 
  • 2. amélioration mais toujours une présence = continuité limitée du traitement en y apportant des changements 
  • 3. pas de changements = changer des matières actives pour des plus puissantes par exemple brodifacoum pour éviter tout phénomène de résistance 

3/ Fin du traitement de la lutte contre les rongeurs

Tous appâts toxiques chimiques devront être enlevés et si possible mettre en place du placebo dans les pièges permettant le monitoring c’est-à-dire la surveillance d’une nouvelle infestation dans le futur.

N’hésitez pas à contacter notre entreprise de dératisation pour un devis gratuit et des conseils.

En savoir plus sur la dératisation