LUTTE CONTRE LES NUISIBLES

Notre réseau de techniciens est expert dans la lutte contre les nuisibles partout en France. Devis gratuit et intervention rapide chez les professionnels comme les particuliers.

NOUS CONTACTER

Qu’est-ce que la gale ?

La gale est une maladie parasitaire de la peau extrêmement contagieuse caractérisée par la présence d’un minuscule acarien, le sarcopte.

La maladie de la gale est fréquente, elle n’épargne aucun milieu socio-professionnel et tous les âges. Nous sommes ainsi tous susceptibles d’être contaminés par ce nuisible et contracter la gale.

Invisible à l'œil nu, le sarcopte se nourrit principalement de sang, et ne survit que quelques jours loin de la peau. Une telle infestation en collectivité se développe très rapidement et peut facilement devenir une épidémie difficile à contrôler et à endiguer.

la gâle

Comment attrape-t-on la gale ?

La contamination se fait très rapidement d’une personne contaminée à une autre personne saine, essentiellement par contact physique, peau contre peau avec une une action directe et prolongée (1⁄4 d'heure minimum). Les rapports sexuels sont une des source de contamination de la gale. On peut également être contaminé en dormant dans des draps ou en portant des vêtements d’une personne ayant la gale.

Une fois l‘accouplement effectué le mâle meurt, mais la femelle de ce parasite va chercher à pondre ses oeufs sous la peau la plus fine de notre corps comme par exemple la face latérale des doigts, les fesses, la face internes des cuisses, les zones proches du mamelons sur les seins chez la femme etc…

En s'enfonçant dans notre épiderme cet acarien va tracer des sillons sous la peau provoquant d’intenses démangeaisons.

La femelle sarcopte va ainsi poursuivre son cheminement sous cutanée à raison de 2 mm/jour et se nourrit de débris de peau.

Pendant 1 à 2 mois, c'est-à-dire son espérance de vie, le parasite va pondre ainsi d’un à quatre œufs par jour.

Cet acarien ne vole pas et ne saute pas et ne peut pas vous contaminer si le rapport est trop bref comme une poignée de mains ou une courte embrassade.

Quels sont les symptômes de la gale ?

D’intenses démangeaisons en quasi permanence, sur toute la surface du corps :

  • le ventre,
  • les poignets
  • les aisselles,
  • entre les doigts
  • les parties génitales.

Le fait de se gratter provoque des lésions plus ou moins graves avec des risques de surinfection bactérienne. Les démangeaisons sont plus importantes la nuit ou après un bain chaud. La période d’incubation est de 3 semaines. C'est-à-dire que vous ressentirez les premières démangeaisons 3 semaines après avoir été contaminé par le parasite. Les démangeaisons peuvent être ressenties jusqu’à 1 mois après un traitement curatif.

Quelles sont les différentes formes de gale ?

La maladie de la gale apparaît différemment selon plusieurs critères du malade : son âge, son sexe, s’il présente des signes se maladie ou d’infection.

  1. la gale hyperkératosique : est présente chez les personnes âgées maigres et immunodéprimées (personnes malades du Sida, en traitement de chimiothérapie, ou en traitement de prévention de rejet de greffe par exemple…). Les démangeaisons sont peu fréquentes et sont localisées principalement sur les paumes des mains, la plante des pieds, le cuir chevelu, le visage, le tronc et les fesse. La manifestation physique de cette forme de gale se se traduit par l’apparition de plaques rouges comme de l’eczéma ou des croûtes.
  2. La gale du nourrisson : Elle se matérialise par la présence de boutons sur les paumes de la main, les plantes des pieds et le cuir chevelu. Des nodules peuvent apparaître sur les aisselles et les organes génitaux. De plus, une surinfection de la peau est observée à cause de bactéries.
  3. La gale profuse : Elle s’étend sur de grandes plaques sur la surface du tronc, du dos et du cuir chevelu. Particulièrement contagieuse, cette gale touche les personnes âgées maigres et immunodéprimées (personnes malades du Sida, en traitement de chimiothérapie, ou en traitement de prévention de rejet de greffe par exemple…), ainsi que les personnes traitées sur une longue période par des dermo-corticoïdes (traitement de l’eczéma par exemple).

Quelles complications engendrées par la maladie de la gale ?

Les démangeaisons intenses et quasi permanentes peuvent se compliquer et déboucher sur une surinfection des lésions à cause de la présence de bactéries : c’est la gale impétigineuse.

Des boutons, des suintements et des gonflements de la peau apparaissent. Ces complications débouchent très souvent sur un eczéma.

Comment traiter la gale ?

Il faut savoir que la gale ne peut pas guérir seule, il faudra obligatoirement passer par un protocole combinant 2 traitements. Ce traitement est à répéter à 2 reprises à 1 semaine d’intervalle.

le 1er est médicamenteuse

le second des mesures de désinsectisation

En ce qui concerne le traitement médicamenteux, il est à base d’une crème spécifique ( hydratantes - anti-inflammatoires dermo-corticoïdes) donnée par votre médecin qui aura une action biocide vers les sarcoptes et les œufs mais peut également se faire avec des comprimés oraux.

Il est important de traiter l’ensemble des résidents ou de la famille logeant ou partageant le logement même s' ils n' ont pas les symptômes. Il ne faut pas oublier que la gale est une maladie très contagieuse.

Protocole de désinsectisation pour le sarcopte de la gale :

TRAITEMENT THERMIQUE :

Laver à minimum 60 °c l’intégralité du linge de lit mais aussi tous vos vêtements portés depuis une semaine.

Un fer à repasser ou un sèche-linge peuvent vous aider dans ce traitement curatif thermique.

Si des textiles ne peuvent supporter de fortes températures, placez-les au congélateur pendant 72 heures minimum à -20 c.

Autre alternative, mettez tous vos textiles pour une "mise en quarantaine "dans un sac hermétique et fermez-les au minimum 7 jours à température ambiante ou en plein soleil.

Les surfaces de contact dites froides ne sont pas contaminantes ( plastique , vaisselle etc...).

TRAITEMENT MÉCANIQUE :

Aspirez avec soin l’intégralité de votre logement en insistant sur les matelas, fauteuils, canapé, sièges auto etc…

Changez vos sacs d’aspirateur à chaque passage et utilisez des gants plastique jetables.

En savoir plus