SE DÉBARRASSER DES MOUSTIQUES TIGRES

Notre réseau de techniciens est expert dans l'élimination des moustiques chez les professionnels comme les particuliers. Devis gratuit et intervention rapide.

NOUS CONTACTER

Comment se protéger du moustique tigre ?

Le moustique tigre est présent dans plus de 100 pays sur les 5 continents. Sa progression est constante, on le retrouve également dans des régions aux hivers froids.

Sa résistance et sa capacité à s’adapter très rapidement à son nouvel environnement en font un enjeu sanitaire important pour tous les pays touchés par la présence du moustique tigre et à cause des maladies qu’il véhicule.En effet, vecteur de maladies graves voire mortelles, le moustique tigre est au cœur de toutes les préoccupations gouvernementales en France et à l’étranger. Il est important de mesurer l’importance des dégâts que peut causer le moustique tigre et de mettre en place des solutions facilement adaptées à chaque environnement.

Comme pour toute infestation, il est donc capital de mettre en place des gestes barrières simples mais très efficaces pour stopper la progression de l’insecte.

Il existe quelques petites astuces pour remédier à ce problème. Petit tour d’horizon :

Afin de protéger notre écosystème et dans une démarche très écoresponsable, tâchons d’utiliser des répulsifs naturels :

  1. l’eucalyptus citronné,
  2. le géranium,
  3. le basilic citronné,
  4. la lavande,
  5. des clous de girofles plantés dans un demi citron
  6. de l’arbre à chat

N’hésitez pas à contacter nos sociétés de démoustication et de traitement des moustiques tigres pour obtenir un devis gratuit et des conseils préventifs.

Même si l’efficacité de ce type de produits naturels ou faits maison n’est pas réellement avérée, la prise de risque quant à leur utilisation reste très mesurée, donc pas de problèmes.

Cependant, l’action mécanique, voire chimique reste importante dans la protection contre le moustique tigre. Voici quelques conseils à suivre au plus près afin d’obtenir des résultats intéressants sur la durée :

  1. éliminer les sites où l'eau peut stagner par exemple : en supprimant de vos jardins les déchets accumulés, les encombrants, les vieux pneus ou les objets pouvant servir de récipient et de collecte d’eau en cas de pluie…
  2. changer l’eau des plantes et des fleurs chaque semaine
  3. vider les récipients contenant de l’eau : (arrosoir, soucoupes pour les pots de fleurs etc..)
  4. limiter les lieux de repos des moustiques : c’est à dire les zones ombragées avec des herbes hautes et des amas de détritus végétales
  5. couvrir les réservoirs d’eau : les bidons et autres citernes bassins en eau ou piscine hors d’usage sans chlore.
  6. limiter l'arrosage en eaux des pelouses à son strict minimum
  7. élaguer les buissons, les haies et les arbres pour éclaircir au maximum vos extérieurs et faire entrer la lumière et le soleil
  8. vérifier le bon écoulement de vos différents regards, gouttières, toitures, caniveaux et drainage de votre propriété
  9. penser aux moustiquaires pour vos fenêtres et portes fenêtres : cette protection physique est importante pour barrer l'accès à votre intérieur
  10. vous pouvez signaler sa présence sur : https://signalement-moustique.anses.fr afin de permettre aux pouvoirs publics et aux scientifiques d'avoir un suivi sur son implantation et sa diffusion sur le territoire français.
  11. Entretenez la végétation aux abords de votre domicile, que ce soit en appartement ou en maison dans votre jardin.
  12. Installez des prédateurs “mangeurs” de moustiques comme les hirondelles qui sont insectivores, les chauves-souris qui peuvent engloutir jusqu’à 500 moustiques par nuit, des libellules, belles et utiles.

Vous pouvez également utiliser les produits suivants que vous trouverez très facilement dans les commerces :

  • Les sprays sont très largement plébiscités et utilisés. Ils protègent des moustiques, ils sont insectifuges car ils repoussent l’insecte sans le tuer.
  • Les bombes aérosols sont redoutables d’efficacité, cail contiennent un insecticide de la famille des pyréthrinoïdes dont la toxicité cible de manière sélective les insectes. Facilement dégradables et n’ont peu de rémanence. Attention cependant à la pulvérisation intérieure en présence de personnes asthmatiques. Évitez les lieux comme la cuisine où la nourriture et les ustensiles à l’air libre peuvent être touchés par le produit.
  • Les diffuseurs et spirales sont une bonne protection contre les moustiques, cependant le lieu ciblé doit être clos et de préférence de taille moyenne pour une plus grande efficacité. Les spirales par exemple sont efficaces uniquement le temps de la diffusion.
  • Les moustiquaires dont l’efficacité n’est plus à prouver sont faciles à installer, écologiques et ont une durée dans le temps. Elles sont très utilisées dans les pays à zones sensibles et très infestées.
  • Les bracelets, les plantes et les huiles végétales, n’ont, selon certaines études, pas réussi à prouver leurs efficacités.

Attention toutefois à l’utilisation répétée des produits insecticides sur votre peau notamment. Les risques d'allergies existent. Prudence également lorsque vous utilisez les sprays dans des lieux clos. Idem pour les bombes aérosols qui peuvent représenter un réel danger s' ils sont utilisés en grande quantité dans un espace clos. Les personnes vulnérables à la santé fragile comme les asthmatiques ne doivent pas inhaler ce type de produit.

En attendant, si vous ne parvenez pas à éradiquer les moustiques qui sont de plus en plus présents sur notre territoire mais sur tous les continents, de plus en plus résistants et malheureusement présents très tôt et sur une longue période.

En savoir plus sur les moustiques