SE DÉBARRASSER DES GUEPES & FRELONS

Notre réseau de techniciens est expert dans l'élimination des guêpes et frelons chez les professionnels comme les particuliers. Devis gratuit et intervention rapide.

NOUS CONTACTER

Comment reconnaître un bourdon ?

L'aspect du bourdon

Reconnaissable avec son vol "vrombissant" et sa silhouette trapue comme une grosse abeille, le bourdon est sans doute l'un des insectes les plus poilus ! Quel est son mode de vie et en quoi est-il utile à notre environnement ?

Le bourdon n’est pas le mâle de l’abeille comme beaucoup peuvent le penser.

Il existe plusieurs sortes de bourdons. Le plus présent dans notre paysage est le bourdon terrestre, Bombus terrestris, reconnaissable à son corps trapu et poilu, noir et jaune ou orange et blanc, avec l'extrémité de l'abdomen blanche.

Il mesure entre 11 et 23 mm.

Le bourdon est un insecte pollinisateur

Le bourdon est un excellent pollinisateur grâce à ses poils sur son corps, son action est très importante car il compense la perte grandissante du nombre d’abeilles sauvages et domestiques. Très efficace, il butine même par temps froids de mars à octobre. Les bourdons adultes se nourrissent de nectar, les larves consomment essentiellement du pollen et un peu de miel que les adultes fabriquent en petites quantités.

Les colonies des bourdons

Il crée ses colonies sous terre, tous les ans. La reine construit son nid, y pond ses œufs et nourrit ses larves. Adultes, elles prennent le relais de la reine et nourrissent les nouvelles larves.

Les nouvelles reines élevées durant l'été passent l'hiver chacune de leur côté et donnent naissance à une nouvelle colonie l'année suivante. Chaque colonie de bourdons compte donc une reine adulte, des ouvrières, et des mâles.

Le dard : organe piqueur chez le bourdon

Le bourdon est naturellement très peu agressif . Seule la femelle dispose d’un dard et peut piquer.

Comme tous les insectes pollinisateurs, il est grandement touché depuis quelques années par l’utilisation importante et grandissante de pesticides.

Le conseil est donc de les laisser et de les protéger dans la mesure du possible.

Particularité du bourdon

En général, les insectes sont ectothermes cela signifie qu’ils puisent la chaleur de leur environnement pour vivre. Cela signifie que leur température corporelle est directement liée à la température du milieu extérieur dans lequel ils évoluent. c’est pour cela que l’on aperçoit plus d' insectes à partir du printemps et pendant les périodes estivales et quand les températures baissent ces insectes meurent ou se mettent en diapause.

Il existe néanmoins des cas particuliers, par exemple chez notre ami le bourdon. Celui-ci va réagir comme ci-dessus mais il va avoir aussi la capacité de produire sa propre chaleur. Comment ? En contractant leurs muscles thoraciques et en vibrant des ailes énergétiquement. Mais souvenez-vous aussi de ses nombreux poils réparties sur l'intégralité de son corps qui sont bénéfiques pour la pollinisation mais lui permettent également de limiter les déperditions thermiques. Ces atouts physiques lui permettent ainsi de sortir par temps plus frais et en avance par rapport à ses congénères (abeilles, frelons, guêpes ou autres hémiptères).

En savoir plus